languageHomecontacthelpsearchcanada
 
CE QUI M'INTÉRESSE... 
   Démarrage de mon entreprise
   L'expansion de mon entreprise
   Modernisation de mon entreprise
   Développer ma collectivité
   SECB
SECTEURS CLÉS D'ACTIVITÉ
DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL 
   Aperçu
   Information sur les programmes
   Formulaires
   Réussites
   Multimédia
DÉVELOPPEMENT DES COLLECTIVITÉS 
   Aperçu
   Information sur les programmes
   Formulaires
   Réussites
   Multimédia
GÉRANCE ENVIRONMENTALE 
   Aperçu
   Programme de fermature des emplacements - Mise à jour
   Gestion des eaux d’exhaure
   Réussites
   Multimédia
AMÉNAGEMENT IMMOBILIER 
   Aperçu
   Évaluation environnementale
   Réussites
   Listes de biens immobiliers
   Multimédia
COMMUNIQUÉS & AVIS AUX MÉDIAS 
   2014
   2013
   2012
   2011
   2010
   2009
PUBLICATIONS 
   Rapport annuel
   Sommaire de plans d’entreprise
   Examens spéciaux
RESPONSABILISATION 
   Accès à l'information et protection des renseignements personnels
   Demandes d'accès à l'information complétées
   Divulgation proactive
   Assemblée publique
   Rapport financier trimestriel
SECTEUR RÉSERVÉ AUX MEMBRES 
   Personnel
 

Contenu archivé
A compter du 19 juin 2014, les activités de la Société d’expansion du Cap-Breton ont été transférées à l’Agence de promotion économique du Canada atlantique et à Travaux publics et Services gouvernementaux Canada. Le contenu sur ce site Web a été archivé à des fins de référence, de recherche et de tenue de documents.
 
Ces pages Web archivées ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Pour plus de renseignements sur le matériel archivé, veuillez visiter Bibliothèque et Archives Canada.
 
Veuillez vous référer à l’agence/ministère approprié du gouvernement du Canada pour des informations actualisées :

ÉNONCÉ

SYDNEY (N.-É.) – Le 3 février 2011 – En tant que premier dirigeant de la Société d’expansion du Cap-Breton (SECB), j’aimerais formuler quelques commentaires et vous donner l’heure juste au sujet de deux projets distincts. Ces projets, même s’ils sont indépendants un de l’autre, auront en bout de ligne une incidence sur la commercialisation du port de Sydney et de son infrastructure connexe.

1. Dragage du port de Sydney

Le dragage du chenal d’accès du port de Sydney sera réalisé grâce à un partenariat financier conclu entre le gouvernement du Canada, représenté par la SECB (19 millions de dollars), la Province de la
Nouvelle-Écosse, représentée par le ministère des Transports (15,2 millions de dollars), la municipalité régionale du Cap-Breton (MRCB) (2 millions de dollars) et Nova Scotia Power (NSP) (1 million de dollars).

Les gouvernements fédéral et provincial, la MRCB et NSP ont accepté qu’un comité de gestion et de surveillance du projet collabore avec la Sydney Ports Corporation, qui est bel et bien la société requérante pour le projet de dragage du port de Sydney.

Le rôle et la responsabilité principaux du comité de surveillance consistent à veiller à ce que tous les partenaires financiers collaborent avec la Sydney Ports Corporation pour s’assurer que les processus et protocoles adéquats de gestion de rendement de projet et de responsabilisation soient instaurés afin que le dragage progresse conformément aux échéances prévues et aux coûts prévus.

Le conseil d’administration de la Sydney Ports Corporation a la responsabilité ultime du projet de dragage, et le gestionnaire du projet, M. Jim Wooder, ainsi que son équipe consultative relèvent directement de la Sydney Ports Corporation.

La Sydney Ports Corporation communiquera avec le comité de surveillance et de gestion du projet de façon régulière par l’entremise des représentants de ses membres, soit M. Aubrey Rogers et M. Wayne MacIntosh. L’organisme informera le comité de l’état d’avancement du projet et de toute mesure d’atténuation requise pour minimiser les risques pour les partenaires financiers.

Ce partage des responsabilités et ce processus de responsabilisation sont essentiels pour les projets publics de cette taille, de cette nature et de cette portée. Il incombe aux représentants du comité de surveillance de communiquer, au besoin, avec les organismes qu’ils représentent. Dans le cas de la MRCB, ces représentants sont M. Wayne MacDonald et Mme Marie Walsh. Ils relèveront tous les deux du conseil et de l’administration de la MRCB selon ce qu’ils jugent convenable et nécessaire. Le processus de présentation de rapports des autres partenaires financiers n’est pas différent.

2. Société de transports

En mars 2009, le gouvernement du Canada, par l’entremise de la SECB, a engagé 1 million de dollars pour la mise sur pied d’une société de transports. Le but principal de cette dernière consistera à servir d’organisme de réglementation pour le port de Sydney et à faciliter la commercialisation du port et de son infrastructure commerciale connexe. Par ailleurs, la société aura la responsabilité d’analyser et de commercialiser le potentiel commercial du port de Sydney auprès des investisseurs nationaux et internationaux éventuels ainsi que de promouvoir et de commercialiser l’avantage concurrentiel international du port.

La création de cette société de transports a nécessité des consultations exhaustives et considérables auprès de tous les intervenants commerciaux et communautaires, et cette tâche a été facilitée en partie par un expert-conseil indépendant chevronné en matière. Ces travaux se poursuivront jusqu’à ce que le meilleur modèle possible de gouvernance et d’exploitation de la société soit finalisé.

La société requérante pour ce projet est la Sydney Ports Corporation, et l’on s’attend à ce que la nouvelle société de transports succède à la Sydney Ports Corporation, sous réserve de l’approbation de son conseil d’administration.

Le gouvernement du Canada, par l’entremise de la SECB, constitue le principal partenaire financier en mettant de l’avant ces deux grands projets qui sont cruciaux pour l’avenir de cette collectivité et de l’économie du Cap-Breton. Cet engagement financier et organisationnel s’ajoute à l’appui financier et organisationnel antérieur de la SECB visant l’élaboration du plan d’aménagement du port de Sydney ainsi que du processus d’évaluation environnementale et de délivrance de permis requis pour le dragage, de la conception à proprement parler de la demande de propositions pour le dragage ainsi que de la création de nombreuses autres initiatives internationales visant à rehausser le profil et le niveau de sensibilisation concernant le potentiel du port de Sydney.

Ces initiatives ont été menées conjointement avec divers intervenants communautaires et commerciaux, notamment l’administration des ports de Sydney et Sydney Marine Group. 

John K. Lynn
Premier dirigeant

-30-

RENSEIGNEMENTS :

D.A. Landry
Communications, SECB
902-564-3617 

 
Canada Search Help Home French